L'isola di Ustica

L’Isola di Ustica, di origine vulcanica, è nata un milione di anni fa per effetto della risalita di magmi profondi da una frattura distensiva nel Basso Tirreno. È la vetta di una enorme montagna subacquea che emerge solitaria dalla profondità di 2000 metri a 36 miglia a nord di Palermo.

Estesa poco più di 8 chilometri quadrati l’Isola è di grande interesse naturalistico.

Infatti è protetta da due riserve: l’Area Marina Protetta, istituita nel 1986 - la prima in Italia - e la Riserva Terrestre, istituita nel 1997, le cui attività favoriscono una corretta fruizione dell’Isola sotto e sopra l’acqua. È insomma un’Isola che si offre nello splendore della sua natura per un turismo eco-compatibile. Il terreno vulcanico è fertile, verdeggiante in tutte le stagioni, ricco di fichidindia, di vigneti, di ginestre, di capperi selvatici e di rigogliosa macchia mediterranea che fanno di Ustica un’Isola particolarmente bella, aspra, incontaminata. Percorsi pedonali ne agevolano l’esplorazione: lungo i viottoli del boschetto si cammina come sospesi tra cielo, mare e verde; lungo i sentieri del litorale si vivono intense emozioni suscitate dai profondi silenzi o dai delicati profumi. Queste peculiarità consentono intimità con la natura, che si coglie anche vivendo una giornata di mare coi pescatori o incontrando contadini che ancora coltivano con metodi tradizionali la terra producendo le famose lenticchie oltre a legumi, meloni, frutta e verdura.

Le coste irregolari e frastagliate, ora dolcemente in pendio ora falesie vertiginose, formano piccole insenature che consentono riservatezza anche nei periodi di forte presenza turistica. Le sue numerose, stupende grotte sono meta ambita per i meravigliosi riflessi ed i colori fantasmagorici che vi si trovano

padi5star

Ustica n'a pas de plage de sable fin mais des zones d'accès à la baignade ouvertes à travers la roche volcanique, conduisant à des criques et calanques suggestives. Deux de ces chemins amènent au sein de la zone A, la plus protégée de la réserve. Elle offre une expérience extraordinaire: nager au contact d'une faune n'ayant plus crainte de la présence humaine. Cala Sidoti (une longue baie de galets noirs) et Caletta, sont des lieux idéaux pour effectuer de superbes promenades au bord de l'eau, tout y est à porté de palme et seul un bon masque vous sera utile.

L'île caressée de courants marins riches en plancton, possède une mer de cristal, toujours limpide mais riche en faune et en flore. Les plongées offrent des scènes à couper le souffle: des descentes vertigineuses du fond marin aux pentes douces et vastes plateaux, en passant par les grottes à la beauté incomparable pleines de crevettes et coquillages. Côté faune, Ustica offre des nuages de castagnoles, des bancs de barracudas, mérous et murènes en quantité, rascasses, sars et mille autres habitants. Parmi les prairies de posidonie, bouquets d'anémones et marguerites de mer, vous trouverez des bataillons de crabes, langoustes, homards et crustacés, ainsi que des oursins de toutes formes et couleurs.

HARMONIE SECRÈTE

armoniaL’île d’Ustica est à ce jour un des patrimoines les plus importants de notre pays. Accessible en une heure de ferry depuis Palerme, elle émerge des eaux limpides de Méditerranée dans son splendide manteau noir.

À l’arrivée au port on se sent immédiatement imprégnés par le sens de l’hospitalité local, sans avoir perdu leurs traditions, les locaux vous aident à trouver une harmonie secrète au milieu des ravins silencieux, d’une terre qui sait encore offrir des émotions.

Gramsci a écrit durant son emprisonnement “Il est impossible d’imaginer la vie à Ustica, l’environnement d’Ustica, parce qu’il est absolument exceptionnel, est en dehors de toute expérience de cohabitation humaine normale”. Se sont ces mêmes mots qui vous viendront à l’esprit lorsque, assis sur les rochers, vous contemplerez le couché du soleil, le regard perdu dans le bleu infini.

PLAISIRS DU PALAIS

Le produit typique de l’île par excellence est la lentille, dont la principale caractéristique à part d’être de petite dimension, est sa cuisson facile qui ne nécessite pas de trempage préalable, sans oublier évidemment son goût intense aux arômes typiques.

La tradition gastronomique locale l’associe dans la préparation de plats simples, aux légumes et arômes tels que le basilic ou le céleris sauvage.

Elle est cultivée sur l’île depuis le VIIIe siècle, sur de petites parcelles de terre volcanique, fertiles et entretenues à la main. Elle se sème en janvier et se récolte début juin. Ces caractéristiques et sa production limitée ont fait des lentilles d’Ustica un produit de choix tant pour le Slow Food que la grande gastronomie.

Les lentilles constituent un ingrédient fondamental de la cuisine locale qui présente cependant de nombreuses spécialités: délicieux plats à base de poisson, figues, câpres, et les incomparables cassatelles et giggi, desserts typiques de l’île. Les granités rafraichissent les soirées estivales, à essayer absolument celle au citron. Des conventions mises en place par le centre plongée avec différentes structures de l’île, vous permettront de satisfaire votre palais à des conditions particulièrement avantageuses.

PÊCHE SPORTIVE

Outre les magnifiques fonds marins, Usitca offre également une carte pêche et tourisme, à découvrir en compagnie d’experts qui t’enseigneront tous les secrets de cette activité dans le respect des règles de la réserve marine.

Une aventure agréable permettant d’éprouver l’émotion et le charme des plus divertissant types de pêche tout en profitant des coutumes et saveurs typiques de l’île.

TOUR DE L’ÎLE

tourMême si la plongée est la principale activité de l’île, celle ci offre une série d’activités alternatives intéressantes.

On peut notamment effectuer de belles balades à vélo sur la route peu fréquentée, qui longe la côte, s’aventurer à la découverte des nombreuses grottes certaines accessibles depuis la terre, d’autres uniquement par la mer possiblement en compagnie des pêcheurs locaux. La grotte “azzura”, la grotte des barques, celle de “la pastizza” et la célèbre grotte secrète, avec un accès tant par la mer que par la terre; cheminant à travers la roche volcanique jusqu’ à son entrée, un petit tunnel et la grotte s’ouvre sur une magnifique piscine naturelle entourée de pierre de lave, où il est possible de se baigner dans une eau vert émeraude.

Les amoureux de trekking, pourront profiter d’un panorama splendide à la cime du mont “Guardia di Mezzo” à 248 mètres d’altitude, accessible traversant le bois de pins maritimes; pour ensuite redescendre le long de la côte “dello Spalmatore” (de l’épandeur) et se reposer proche de la pointe du même nom, se rafraichissant dans les piscines naturelles reliées à la mer par des passages sous terrain.

De nombreux parcours signalés facilitent l’exploration de l’île, à parcourir à pieds ou à dos d’âne, sur les sentiers longeant le littoral ou ceux immergés dans le vert de la forêt, vous pourrez admirer le panorama splendide que nous offre l’île.

Indispensable, outre la visite de la forteresse, rénovation bourbone de la base romaine datant de 1763, le musée archéologique regroupe les objets anciens retrouvés sur l’île et provenant de différentes époques à travers l’histoire.

VISITE DES GROTTES

Le tour de l’île est un incontournable d’Ustica (les pêcheurs du port proposent d’accompagner les touristes sur leurs petites embarcations, capables d’entrer dans les grottes), la visite des nombreuses grottes offre des paysages suggestifs, riche de jeux de lumière uniques.

Partant du port de Cala S. Maria en direction du sud on rencontre les premières grottes, la grotte azura, celle de l’académie, celle des barques et celle du thon.

C’est ensuite en dépassant la pointe Cavazzi, une des vues panoramiques de l’île, que vous trouverez la pointe “Spalmatore” et sa tour, point de départ de la zone A (réserve marine intégrale). En poursuivant le tour de l’île, aux alentours de la pointe “Megna”, vous entreverrez le rocher du médecin (scoglio del medico), là où légende veut qu’un roi Sarrasin eut laissé mourir son médecin pour ne pas avoir été capable de guérir sa fille. Il est uniquement possible de plonger dans la zone de la réserve intégrale, accompagné des guides de la réserve marine.

RÉSERVE MARINE PROTÉGÉE

Les réserves marines en Italie sont au nombre de 20 et protègent environ 184000 hectares de mer et 580 kms de côte.
Chaque réserve est divisée en 3 zones avec des niveaux de protection différents.

Elles sont constituées d’écosystèmes marins, offerts par les eaux, les fonds et côtes, qui présentent un intérêt majeur pour leurs caractéristiques naturelles, géomorphologiques, physiques et biochimiques. Une attention particulière est donnée à la flore et la faune marine côtière et à l’intérêt scientifique, écologique, culturel, éducatif et économique qu’elles représentent.

La réserve marine protégée de Ustica se divise en: :

ZONE A (RÉSERVE INTÉGRALE))

Elle s’étend de la petite crique “Caletta” à la “Cala Sidoti” sur une étendue de mer plus ou moins parallèle à la côte et distante d’environ 350 mètres.

Dans cette zone sont interdits:

  • Le prélèvement même partiel et la dégradation de toute forme géologique et minérale;
  • la navigation, l’accès et le stationnement dans la zone quelque soit le type d’embarcation, de même que la baignade;
  • la pêche tant professionnelle que sportive quelque soit la technique utilisée;
  • la chasse, la capture, la récolte, la dégradation et en général toute activité pouvant constituer un danger ou une perturbation pour les espèces animales ou végétales, y compris l’introduction d’espèces étrangères;
  • l’altération en tout genre, directe ou indirecte, de l’environnement géophysique ou des caractéristiques biochimiques de l’eau, de même que l’abandon de déchets liquides et en général l’émission de toute substance qui puisse modifier, même temporairement, les caractéristiques de l’environnement marin;
  • l’introduction d’armes, explosifs et tout objet de destruction ou de capture, de même que les substances toxiques ou polluantes;
  • les activités qui puissent créer un dommage, un obstacle ou une perturbation à la protection, l’étude et la recherche scientifique liées aux programmes de la réserve;
  • l’accès par la terre, sauf dans les lieux autorisés à la baignade.

Tenant compte des exigences de la population, des zones spécifiques autorisent la baignade sous contrôle, elle est néanmoins limitée à la Cala Sidoti et au lieu dit Caletta sur la plage. Il y est également permis le transit des embarcations de service et à des fins de recherches. Toute la zone A est délimitée par des bouées marines jaunes.

ZONE B (RÉSERVE GÉNÉRALE)

Elle s’étend de la pointe Gavazzi à celle de l’Homo Morto dans le secteur nord, sur une distance de 3 miles marins.

Dans cette zone sont interdits:

  • Toute forme de pêche ou de prélèvement par les plongeurs munis d’appareils auto-respiratoires;
  • toute forme de pêche sportive ou professionnelle non préalablement autorisée par les autorités de la réserve.

Sont autorisés:

  • lLa photographie sous marine;
  • la pêche sportive uniquement avec des lignes de pêche fixe ou à tirant.
ZONE C (RÉSERVE PARTIELLE)

Concerne le secteur sud de l’île de la pointe de l’Homo Morto à la pointe Cavazzi.

Dans cette zone sont interdits::
Toute forme de pêche professionnelle non autorisée par les autorités de la réserve.

Sont autorisés:
Toute forme de pêche sportive, dans la limite des règles en vigueurs, sauf directives contraires des autorités de la réserve marine qui peuvent à tout moment instaurer des limites restrictives visant à la protection et la croissance des ressources biologiques.


2018 © MisterJump. P.IVA 04848020873 - Privacy - Cookie